Les solutions d'Halliantis RH pour vos formations

Le bilan de compétences




Le bilan de compétences

Sources : Fongecif Île-de-France

Le bilan de compétences est une démarche personnelle et volontaire qui permet à chacun, sans condition de niveau scolaire, d'âge ou de statut, de faire le point et d'élaborer un projet professionnel réaliste.

Dans un centre de bilan de compétences, vous êtes accompagné dans votre démarche par un conseiller professionnel qui vous aide à analyser vos compétences personnelles et professionnelles, vos aptitudes, potentiels et motivations, à détecter vos priorités, à connaître les métiers, les compétences et formations requises par ceux-ci et, enfin, à confronter votre projet au marché de l'emploi.

Le bilan de compétences comprend trois phases :

UNE PHASE PRELIMINAIRE
  • Pour confirmer votre engagement, définir vos besoins, vous informer des conditions du déroulement du bilan.

UNE PHASE D'INVESTIGATION
  • Pour analyser vos motivations et intérêts, identifier vos compétences et aptitudes, déterminer vos possibilités d'évolution professionnelle.

UNE PHASE DE CONCLUSION
  • Pour prendre connaissance des résultats, prévoir les étapes de mise en oeuvre.

À la fin du bilan, le conseiller vous remet une synthèse du bilan qui reste confidentielle.

Pour faire un bilan de compétences, vous pouvez demander un congé bilan de compétences (CBC) et le faire prendre en charge par le Fongecif Île-de-France. Dans ce cadre, le bilan de compétences peut s'effectuer au cours d'un CDI, et ou après un CDD.


Le bilan de compétences pour les secondes parties de carrière

Afin d’encourager la définition d'un projet professionnel pour la seconde partie de sa carrière, après vingt ans d'activité professionnelle et, en tout état de cause, à compter de son 45ème anniversaire, tout salarié bénéficie, à son initiative et sous réserve d'une ancienneté minimum d'un an dans l'entreprise qui l'emploie, d'un bilan de compétences.

Les financements liés à ces bilans de compétences peuvent être assurés soit par l'entreprise elle-même, dans le cadre de sa contribution au développement de la formation professionnelle continue, soit par l'OPCA ou l'OPACIF concerné.

Dans ce cadre, il appartient au conseil d'administration des OPACIF de déterminer une enveloppe budgétaire annuelle affectée à la prise en charge de ces bilans de compétence et d'organiser une prise en charge accélérée des dossiers des salariés de plus de 45 ans.

A noter : Le bilan de compétences peut aussi être pris en charge dans le cadre d'un DIF.