Les solutions d'Halliantis RH pour vos formations


La proxémie




La proxémie
La proxémie est l’étude des distances sociales dans les relations interpersonnelles et Edward T. Hall est à l’origine des recherches sur le sujet.

Les distances varient selon le type de relation entre les personnes et aussi l’origine culturelle (forte proximité pour les latins alors, qu’à l’inverse, les japonais sont soucieux de garder une certaine distance).


La distance entre les membres d’un groupe régule les comportements.

Lors d’un entretien individuel, la distance entre un manager et un collaborateur peut varier sensiblement en fonction de la position corporelle qui est influencée (inconsciemment) par une acceptation ou une réprobation du contenu de l’échange. Le comportement extérieur étant la conséquence directe de notre « état interne » nous avons tendance, naturellement, à nous synchroniser avec notre interlocuteur, si nous sommes en accord avec lui ou, à l’inverse, à prendre du recul par rapport à lui, si nous sommes en désaccord. Ainsi, en réduisant ou augmentant leur distance, les personnes modifient la relation et le sens de l’interaction.

Le positionnement naturel n’est pas neutre. Un positionnement « face à face » peut laisser sous-entendre une volonté de confrontation. Se positionner « côte à côte » sous-tend le désir de coopérer et enfin se positionner « diagonalement » sous-tend la volonté d’interaction.

L’environnement extérieur (bruit et autres nuisances), la disposition des lieux, les rituels, la culture des interlocuteurs font évoluer les distances indiquées ci-après.

La zone ou la sphère intime se situe entre 15 cm à 45/60 cm

La distance personnelle entre 45 cm à 1.20 m

La sphère sociale se situe entre 1.20 à 3 m/3.6 m.

La zone publique est supérieure à 3 m/3.6 m.