Les solutions d'Halliantis RH pour vos formations

La période d’essai




La période d’essai permet à l’employeur d’évaluer les compétences du salarié dans son travail, notamment au regard de son expérience, et au salarié d’apprécier si les fonctions occupées lui conviennent.

La période d’essai peut être renouvelée une fois si un accord de branche étendu le prévoit. Cet accord fixe les conditions et les durées de renouvellement. La durée de la période d’essai, renouvellement compris, ne peut pas dépasser :

  • Quatre mois pour les ouvriers et les employés ;
  • Six mois pour les agents de maîtrise et techniciens ;
  • Huit mois pour les cadres.

La période d’essai et la possibilité de la renouveler ne se présume pas. Elles sont expressément stipulées dans la lettre d’engagement et le contrat de travail.

Lorsqu’il est mis fin, par l’employeur, au contrat en cours ou au terme de la période d’essai ou pour les contrats stipulant une période d’essai d’au moins une semaine, le salarié est prévenu dans un délai qui ne peut être inférieur à :

  • 24H en deçà de 8 jours de présence ;
  • 48H entre 8 jours et 1 mois de présence ;
  • 2 semaines après 1 mois de présence ;
  • 1 mois après 3 semaines de présence.

La période d’essai, renouvellement inclus, ne peut être prolongée du fait de la durée du délai de présence.
`
Lorsqu’il est mis fin à la période d’essai par le salarié, celui-ci respecte un délai de prévenance de 48H. Ce délai est ramené à 24H si la durée de présence du salarié dans l’entreprise est inférieure à 8 jours.