L'évaluation


Un processus en 3 temps



L'évaluation
On peut définir l’évaluation comme étant un « Processus ayant pour finalité de porter un jugement de valeur de la performance (ou de la compétence) au regard d’un objectif préalablement défini. Ce processus s’appuie sur le recueil et l’analyse factuelle d’informations fiables afin de prendre des décisions efficaces et équitables.

Processus en 3 étapes :

Recueil des infos :
C’est une opération qui consiste à observer et à collecter des informations, des faits marquants et significatifs sur lesquelles vous allez baser votre évaluation. Le but est de rationaliser votre évaluation en vous basant uniquement sur des éléments factuels. Ce n’est pas tant le volume d’informations qui est essentiel, c’est surtout la pertinence des informations recueillies. Formulé autrement, la quantité d’informations collectées ne garantit pas la qualité de l’évaluation. Cette remarque nous rappelle qu’il essentiel, lors de la phase de fixation des objectifs, de se demander quelles informations je vais devoir observer ou recenser pour évaluer l’objectif et comment je vais m’y prendre. Cette phase de recueil est-elle en rapport avec l’importance de l’objectif.

Analyse des infos :
C’est une opération minutieuse qui consiste à décomposer un ensemble, pour faire ressortir l’autonomie des parties, pour mieux en apprécier la congruence (l’adéquation, la pertinence) ou la finalité.

Synthèse des infos :
La troisième phase opère une synthèse et donne du sens. C’est une opération intellectuelle par laquelle on réunit en un tout cohérent, structuré et homogène divers éléments de connaissance concernant un domaine particulier.



Les quatre règles d’or

Lors de ses appréciations, un manager doit rechercher à appliquer quatre règles d’or, trop RAREment mises en œuvre :

- Recherche de faits (et analyse uniquement des faits)
- Abstraction de tous ressentiments personnels
- Refus de prendre des décisions arbitraires
- Explication des décisions (donner du sens … pourquoi)

J. Ardoino : « l’intrication du contrôle et de l’évaluation »
Dès nos plus jeunes âges, et la formation précoce de notre sensibilité, nous évaluons spontanément ce qui nous plaît ou nous déplaît, ce que nous préférons ou ce que nous aimons moins. En ce sens, évaluer est déjà lié à une faculté de discerner, reconnaître, différencier, distinguer, juger, apprécier, estimer, encore en devenir, et nous sommes progressivement amenés, de la sorte, à élaborer très tôt, individuellement et collectivement des pratiques évaluatives.

André De Perreti : « Encyclopédie de l’évaluation en formation et en éduction »

« L’évaluation est une démarche opératoire par laquelle on apprécie une réalité donnée en référence à des critères déterminés (jugement de valeur) ; en d’autres termes, opération qui mesure l’écart entre un résultat et un objectif, et en recherche les causes. Elle peut avoir lieu par consultation, individuellement ou en groupe ou de façon mixte »

Jean-Marie De Ketele :

Evaluer signifie examiner le degré d'adéquation entre un ensemble d'informations et un ensemble de critères adéquats à l'objectifs fixé, en vue de prendre une décision.

Thierry Ardouin :

E = M
Evaluer c'est mesurer

E = (P/O)
Evaluer c'est déterminer la congruence entre la Performance (P) et les objectifs (O), ou l'on cherche à vérifier l'efficacité, voire l'efficience, de l'action menée, c'est à dire les résultats sont-ils à la hauteur des objectifs annoncés au regard des moyens mis en oeuvre.

E = J P
Evaluer, c'est donner un Jugement Professionnel (J P)
A partir des mesures effectuées et de l'analyse de celles-ci sur l'efficacité de l'action, l'évaluateur portera un avis avec un recul professionnel. Il apporte un plus à la mesure et la situe dans une dynamique.

E = D/JP
Evaluer, c'est décider (D) à partir d'un jugement professionnel.

"Cette notion de décision à prendre est essentielle et permet de différencier le processus d'évaluation du processus de recueil d'informations qui n'est qu'un sous-ensemble de l'évaluation." De Ketele JM, GERARD FM, ROGIERS X. L'évaluation et l'observation scolaires - deux démarches complémentaires". in Pratiques de l'évaluation,

Rappelez-vous !
Les décisions efficaces se basent sur le recueil et l’analyse factuelle d’informations fiables afin de viser efficacité et équité.