Les solutions d'Halliantis RH pour vos formations

L'impact des compétences managériales


" L'investissement dans le développement des compétences des managers de proximité est un bon moyen de gagner quelques points de croissance sur le court terme "



Quelques chiffres

"Le management de proximité est un facteur de compétitivité pour les entreprises, par l'effet qu'il provoque sur la qualité de vie au travail." (Enquête obea - Infraforces). En effet, 84% des salariés pensent que la qualité du management améliore la qualité de vie au travail.

Pour 40 %, la "reconnaissance du travail de chaque collaborateur" est le premier facteur "incitant à l'innovation", suivi par "un management ouvert à la nouveauté et au dialogue" (20 %), la "politique de rémunération satisfaisante" n'arrivant qu'en troisième position (16 %) (sondage Innov'Acteurs).

Une enquête sur les arrêts de travail en France montre un bond de 17 % du taux d’absentéisme, qui passe de 2,8 % en 2014 à 3,3 % en 2015. Il est plus élevé dans l’industrie (4,1%), les transports (4,1%) et chez les ouvriers (6,5%). Au global, sur cette même année, 37% des salariés déclarent avoir été en arrêt de travail (34% en 2014). Dans le détail, les salariés ont connu en moyenne 12.1 jours (calendaires) d’arrêts en 2015 contre 10.1 jours en 2014. La moyenne est plus élevée pour les salariés de grandes entreprises (17,5 jours) et plus faible pour les salariés d’entreprises de 50 à 249 salariés (en moyenne 8,7 jours).

20% des salariés arrêtés estiment que leur arrêt est lié à leur travail : 14 % sont dus à des tensions liées à l’organisation du travail et 6 % suite à des difficultés liées aux pratiques managériales de l’entreprise. La charge de travail et l’environnement physique sont cités comme les principales sources de difficultés pour les salariés arrêtés suite à des tensions liées au travail. Cette perception contraste fortement avec celle des DRH, puisque selon eux seuls 4 % des arrêts sont liés au travail. Humanis

Notre démarche

Lors de la mise en oeuvre d'un accompagnement opérationnel, l'expérience montre qu'il est essentiel de privilégier le dialogue et la coopération avec les acteurs du terrain.

Cette approche facilite l’initiative, la contribution et l’appropriation des changements.

La communication entre tous les acteurs est un critère de réussite certain.

Le nombre et la fréquence des accompagnements sont définis en phase de préparation. Ils sont évolutifs et adaptés à chaque situation.

Enfin, l’évaluation permet de confirmer que l'accompagnement a bien atteint ses objectifs initiaux.