Les solutions d'Halliantis RH pour vos formations

Extrait CCN concernant les entretiens de seconde partie de carrière




Extait de la Convention collective nationale des industries des jeux, jouets, articles de fêtes et ornements de Nöel

Exemples de contenu d'entretien professionnel de seconde partie de carrière (sources Légifrance) :
Extait de la Convention collective nationale des industries des jeux, jouets, articles de fêtes et ornements de Nöel, articles de puériculture et voitures d'enfants, modélisme et industries connexes du 25 janvier 1991. Etendue par arrêté du 8 juillet 1991 JORF 19 juillet 1991.

L'entretien professionnel de deuxième partie de carrière a pour objet de faire le point avec son responsable hiérarchique sur :
  • la situation du salarié au regard de l'évolution des métiers et de ses perspectives d'emploi dans l'entreprise ;
  • les compétences du salarié et ses besoins en formation ;
  • les moyens d'accès à l'information sur les dispositifs relatifs à l'orientation et à la formation des salariés tout long de leur vie professionnelle ;
  • l'identification des objectifs de formation qui pourraient être définis au bénéfice du salarié pour lui permettre de se maintenir et de s'adapter à l'évolution de son poste de travail, de renforcer sa qualification ou de développer ses compétences dans le cadre des actions prioritaires définies au niveau de la branche ;
  • l'identification du ou des dispositifs de formation auxquels il pourrait être fait appel en fonction des objectifs retenus ;
  • les initiatives du salarié pour l'utilisation de son droit individuel à la formation ;
  • les conditions de réalisation de la formation ;
  • l'évolution des conséquences du vieillissement sur l'organisation du poste de travail.


Extrait CCN télécoms

Cet entretien, distinct des entretiens d’évaluation sera l’occasion :
  • de faire un bilan des expériences, réalisations professionnelles et compétences mises en œuvre par le salarié tout au long de sa carrière, voire dans sa vie associative,
  • de rechercher les leviers de motivation,
  • de mobiliser le salarié sur son métier ou une mission particulière (tutorat, parrainage…),
  • de recueillir les attentes et les besoins en termes de parcours professionnel, de développement des compétences, de formation ou d’aménagement du temps de travail.

Extrait CCN HÔTELLERIE DE PLEIN AIR

L’entretien de seconde partie de carrière est destiné :
  • à éviter toute pratique discriminatoire liée à l’âge dans les évolutions de carrière ;
  • à permettre au salarié d’anticiper la seconde partie de sa vie professionnelle ;
  • à examiner les perspectives de déroulement de carrière du salarié en fonction de ses souhaits et au regard des possibilités de l’entreprise.
  • Cet entretien est distinct de l’entretien annuel d’évaluation et de l’entretien professionnel mis en place par l’entreprise.

Extrait accord senior des Industries alimentaires

L’entretien de seconde partie de carrière est une opportunité pour chaque salarié atteignant l’âge de 45 ans de rester acteur de sa carrière. Cet entretien de seconde partie de carrière ayant pour objet d’envisager la suite de la carrière professionnelle des salariés seniors et éventuellement les moyens nécessaires à mettre en oeuvre en termes de formation il sera fait état au cours de cet entretien :

  • de ses compétences acquises et de leur adéquation par rapport à son travail actuel et sa pérennité,
  • des compétences à acquérir par le salarié par rapport à une évolution de son emploi ou son évolution personnelle face à une mobilité vers un autre emploi,
  • des besoins de formation liés à l’acquisition de compétences nouvelles ou à l’entretien des compétences déjà acquises,
  • de la possibilité de bâtir un plan d’action personnalisé,
  • de l’utilisation des dispositifs de la formation tout au long de la vie, notamment l’utilisation de son DIF, le recours à la VAE et l’accès à la période de professionnalisation.
  • de la prise en compte de possibilité de mission de transmission des savoirs et savoir-faire,
  • de tout autre moyen mis en place dans l’entreprise et favorisant l’évolution des carrières des seniors.
A l’issue de l’entretien de seconde partie de carrière un document écrit est élaboré et signé par les parties. Cet entretien spécifique peut s’articuler avec l’entretien professionnel. Des outils sont mis à disposition des entreprises.

Extrait : travail-solidarité.gouv.fr

L’entretien professionnel est l’occasion privilégiée de faire le point sur votre parcours professionnel, d’étudier vos possibilités d’évolution et d’améliorer vos conditions de travail. Il peut aussi déboucher sur la définition d’un parcours de formation. C’est également l’occasion d’envisager le moment et les conditions de votre passage à la retraite. Vous pourrez évoquer avec votre employeur toutes les possibilités nouvelles en cas de prolongement d’activité après 60 ans, telles que la retraite progressive ou la surcote. A noter : Pour les modalités de mise en œuvre, n’hésitez pas à contacter les organisations syndicales représentatives au niveau de votre branche professionnelle.

Extrait CCN de travail des commerces de gros en bonneterie, lingerie, confection, mercerie, chaussures et négoces

Extrait CCN de travail des commerces de gros en bonneterie, lingerie, confection, mercerie, chaussures et négoces connexes du 13 mars 1969. Etendue par arrêté du 2 novembre 1970 JONC 13 décembre 1970 :
Chaque salarié de 50 ans ayant au moins 2 ans d'ancienneté se verra proposer un entretien de seconde partie de carrière dans la période 2010-2012, au cours duquel seront obligatoirement abordés les thèmes suivants :
  • l'évolution des métiers ;
  • les perspectives d'emploi dans l'entreprise ;
  • ses éventuels besoins en formation ;
  • son évolution professionnelle.
Cet entretien pourra avoir lieu tous les 3 ans à la demande du salarié. L'entretien de seconde partie de carrière est destiné :
  • à éviter toute pratique discriminatoire liée à l'âge dans les évolutions de carrière ;
  • à permettre au salarié d'anticiper la seconde partie de sa vie professionnelle ;
  • à examiner les perspectives de déroulement de carrière du salarié en fonction de ses souhaits et au regard des possibilités de l'entreprise.
Cet entretien est distinct de l'entretien annuel d'évaluation et de l'entretien professionnel mis en place par l'entreprise. Il conduit à proposer, s'il y a lieu, des mesures d'adaptation, notamment en cas d'inaptitude définitive au poste de travail, médicalement constaté par le médecin du travail. L'employeur doit rechercher en priorité les possibilités permettant son reclassement dans un poste équivalent.
En cas d'impossibilité d'assurer le reclassement à un poste de qualification équivalente et en cas de proposition de l'employeur d'un reclassement de qualification inférieure, le salarié ayant au moins 50 ans et 5 ans d'ancienneté bénéficie, en cas d'acceptation par écrit de la proposition, d'une garantie de rémunération.


Extrait accord de Branche relatif à l’emploi des salariés seniors CCNOF

CCN organismes de formation. Actions relatives à l’anticipation de l’évolution des carrières professionnelles : L’entretien professionnel de deuxième partie de carrière

Tout salarié a accès de sa propre initiative à un entretien dit de deuxième partie de carrière. Il appartient au salarié concerné de faire part de son souhait de renouveler cette demande tous les 5 ans. Cet entretien est à la charge de l’employeur qui informe le salarié à partir de 45 ans de cette possibilité. Cet entretien se déroulera ensuite tous les 5 ans, si le salarié le souhaite, et désire renouveler cette démarche. Il est destiné à faire le point avec un représentant de la direction, au regard de l’évolution des métiers et des perspectives d’emploi dans son entreprise, sur ses compétences, son employabilité, ses besoins de formation, sa situation et son évolution professionnelle.
L’entretien de deuxième partie de carrière peut se dérouler à la suite de l’entretien annuel.
Cet entretien de deuxième partie de carrière doit être proposé à 100% des salariés séniors.

Objectif :
  • Cet entretien de deuxième partie de carrière doit être réalisé pour 20% des salariés séniors au niveau de la branche.

Indicateur de suivi :
  • Le nombre d’entretiens réalisés pour les salariés séniors au niveau de la branche.